Qu’est-ce qu’un flux RSS et comment en tirer profit (28/77)

Les flux RSS sont une sorte de codification informatique – pour les calés, c’est du xml – des articles d’un blog ou d’un forum qui permet leur diffusion automatique.

Concrêtement, les flux RSS peuvent être « aspirés » par des plateformes d’échange de contenu, des sites partenaires, des moteurs de recherche, des réseaux sociaux, ou simplement d’autres blogs, pour que vos articles soient ensuite restitués, de façon intégrale ou non, à d’autres endroits du net, et même dans des logiciels.

Il ne faut pas stigmatiser ce mot RSS, il s’agit de quelque chose de très simple. Une bonne façon de se représenter un flux RSS c’est d’imaginer à quoi ressembleraient vos articles si ils étaient afficher l’un derrière l’autre sans l’habillage de votre site ou de votre blog. D’ailleurs si vous lisez cet article avec un navigateur récent, vous pouvez cliquer sur le logo orange en haut à droite de cette page et vous verrez exactement de quoi je parle.

Par contre il faut aussi avoir conscience de la puissance des flux RSS :

  • vos visiteurs peuvent s’y abonner. Ceci signifie que dès que vous aller poster un nouvel article, ils en seront informé. Le principe est le suivant : les lecteurs RSS vont régulièrement aspirer votre flux RSS pour détecter si il y a un contenu nouveau, et si c’est le cas ils vont le signaler à votre visiteurs. Par exemple dans le navigateur Safari un compteur apparaît pour indiquer le nombre de nouveaux articles à lire. En cliquant dessus, le visiteur est directement dirigé vers un extrait de votre article, puis vers votre site. Il s’agit donc d’une sorte de marque-page dynamique.
  • les moteurs de recherche peuvent aussi s’y abonner. En conséquence ils sauront presque immédiatement que vous avez publié un nouvel article et pourront l’indexer beaucoup plus vite qu’une page de site web standard, car il n’y aura pas besoin d’attendre qu’ils la trouve
  • il existe des logiciels permettant de lire les flux RSS, le plus connu est certainement Google RSS reader, et en ligne l’un des plus utilisé est probablement MyYahoo. L’avantage pour le visiteur c’est qu’il peut grâce à ces logiciels s’abonner à de nombreux blogs et filtrer les articles qui l’intéresse, les trier ou faire des recherches, etc.
  • l’automatisation est le point le plus important : par exemple, en utilisant les services de sites tels que TwitterFeed, vous allez pouvoir programmer automatiquement l’émission d’un message dans Twitter lorsque vous ajouter un article à votre blog. TwitterFeed va scanner régulièrement votre flux RSS, et lorsqu’un nouveal article apparaît, il va poster un update Twitter dans votre compte en reprenant le titre de l’article et un lien vers l’article – lien automatiquement réduit avec bit.ly au passage – et ceci sans la moindre intervention de votre part. Imaginez le temps que vous pouvez gagner si vous programmer une dizaine de connexions de ce type entre vos différents comptes !

Ceci n’est qu’une toute petite partie des possibilités de ces fameux flux RSS, vous découvrirez de nombreux autres usages au fil du temps, et il est donc vital de mettre en place un flux sur votre blog (et pas seulement).

Mais ce n’est pas suffisant, il faut aussi que ce flux soit facile à utiliser, pour cela il est important de montrer à vos visiteurs qu’il existe : un petit graphique orange est à mon avis le meilleur moyen, car bon nombre de visiteurs commencent à connaitre ce symbole. Selon le type de lecteurs que vous avez je recommande aussi de les inciter verbalement à utiliser les RSS, en leur expliquant au besoin les avantages qu’ils peuvent en tirer sur une page dédiée de la rubrique « aide » de votre site par exemple. Chaque jour, des dizaines de milliers de personnes naviguent pour la première fois de leur vie sur Internet et une petite explication toute simple peut souvent leur rendre un grand service.

La question que beaucoup de personnes se pose vis à vis de ces flux RSS, c’est l’impact sur le duplicate-content, puisque ces flux propagent votre contenu un peu partout. Sur ce point l’expérience montre qu’il n’y a pas vraiment de soucis à se faire, car les moteurs de recherche savent aujourd’hui correctement détecter la source d’origine d’un article.

Par contre en ce qui concerne le plagiat et la copie de contenu, une sage précaution consiste à ne publier que des extraits de vos articles dans le flux, sinon vous risquez de voir apparaître vos articles intégralement dupliqués sur les sites de personnes sans scrupules qui vont les exploiter pour construire des « fermes à pub », ce qui peut être nuisible si vos articles citent des personnes ou des marques par exemple.

Il y a encore beaucoup à dire sur les flux RSS et j’y reviendrai souvent par la suite, nous verrons comment associer les flux RSS avec les emails, comment exporter le flux RSS pour l’afficher sur un site partenaire, et plein d’autres sujets passionnants.

Restez connecté !

Leave a Response