Envoyer des newsletters peut améliorer votre référencement, pourquoi ? (14/77)

Hé bien parce que certaines newsletters sont automatiquement archivées en ligne.

Il ne s’agit pas pour vous d’expédier directement des newsletters, ni de faire du spam, de recruter des membres, ou autre, mais d’utiliser des newsletters existantes – qui ont déjà pignon sur rue – pour y placer vos articles.

Depuis les débuts du marketing en ligne, l’envoi de newsletters est très à la mode. Dans la niche « Internet Marketing », les éditeurs de newsletters ont même tendance à être inonder par des demandes de publication d’articles, et il faut alors les payer chers pour pouvoir y placer votre article. Dans d’autres niches par contre, il y a des places à prendre, et pas des moindres.

Vous pouvez assurément tirer parti de cela en prenant le temps d’établir une relation avec un éditeur de newsletters. D’ailleurs, si vous écrivez des articles spécifiquement pour une newsletter, vous en tirerez encore plus.

Alors comment faire ? C’est simple, inscrivez vous à des newsletters qui traitent de sujets que vous maitrisez correctement, et étudiez-les bien. Vérifiez en premier lieu que la newsletter est archivée sur internet. Souvent vous pourrez le savoir en cliquant sur le lien « si vous ne lisez pas correctement ce mail, cliquez ici » et hop vous voilà sur l’archive en ligne que vous cherchiez. Idéalement vous allez alors trouver au même endroit les envois précédents et vous pourrez vous faire une idée de leur age et de leur potentiel en les analysant.

Ensuite, prenez contact avec l’expéditeur de la newsletter, et proposez lui de lui fournir des articles pour enrichir ses prochains envois. Vous verrez que ces éditeurs seront, dans la plupart des cas, très enthousiastes, tout simplement parce que leur travail consiste à intéresser et fidéliser leurs lecteurs, et ce n’est pas toujours une tâche facile. Selon la situation, vous pouvez proposer  votre article gratuitement ou non, mais l’important est qu’il contienne un lien vers votre site, que votre nom soit cité, etc. vous avez compris le principe nous en avons déjà parlé.

Bien sûr si vous pouvez vous faire payer pour le job, c’est encore mieux et ça rejoint ce que je disais dans mon précédent billet (au sujet de la crémière !), mais croyez-moi, une simple joint-venture sans échange d’argent sera déjà très bénéfique pour votre référencement.

Et voilà, bien évidemment vous allez capter des visiteurs immédiatement après l’envoi de la newsletter, mais ce n’est rien à coté du nombre que vous allez obtenir lorsque cette newsletter sera archivée sur Internet. Dans 10 ans, elle sera ancrée dans les méandres des moteurs de recherche et, ce qui vous aura couté quelques heures de travail à peine continuera de vous apportez de nombreux visiteurs.

NB: Comme d’habitude, il est indispensable que vos articles soient intéressants et utiles, cela va de soi !!

Alors, à la prochaine et… au boulot !

Leave a Response